close

Découvrez nos offres pour faire du digital le levier de votre croissance !

download
Modèles

Téléchargez le Guide Ultime de gestion de projet digitale pour vous aider à piloter vos transformations et faire les bons choix !

Image mise en avant pour l'article

Métadonnées en SEO : à quoi ça sert et comment les utiliser ?

Si vous évoluez dans le domaine du SEO ou plus généralement d'internet, les métadonnées, vous en avez forcément entendu parler !


Mais savez-vous réellement de quoi il s'agit ? Pourquoi il est essentiel de les utiliser ? Et surtout, savez-vous les exploiter ? Dans cet article, nous reprenons les bases des métadonnées afin de vous donner les clés essentielles à leur compréhension et à leur utilisation. Alors pour maîtriser cet élément SEO, restez avec nous !

Méta-données en SEO : Qu'est-ce que c'est ? Sur la photo, nous voyons un ordinateur portable avec beaucoup d'icônes comme SEO, une ampoule, un graphisme, une enveloppe, une cible, etc.

Les métadonnées en SEO : de quoi parle-t-on précisément ?

Parmi toutes les actions SEO que vous pouvez mener au sein de votre stratégie globale de référencement naturel, le renseignement des métadonnées fait partie de celles à ne surtout pas manquer ! Non seulement, elles sont indispensables au travail des robots des moteurs de recherche, mais en plus, elles donnent du crédit à votre site auprès des utilisateurs.

 

C'est quoi une métadonnée ?

Commençons par une simple définition ! Une métadonnée est une information que vous devez ajouter au code HTML de vos pages Web, afin de renseigner les crawlers des moteurs de recherche sur leur contenu. Ils sont d'ailleurs les uniques destinataires : les utilisateurs ne peuvent pas voir les métadonnées présentes sur votre page.

Si vous n'êtes pas à l'aise avec le code HTML, pas de panique ! Les métadonnées les plus importantes peuvent généralement être saisies depuis des champs dédiés sur la page d'édition de votre CMS.

 

Les métadonnées sont-elles toutes importantes en SEO ?

Il existe un grand nombre de métadonnées : certaines sont essentielles, d'autres parfaitement inutiles pour votre SEO. Pour commencer, voici une liste de celles que vous devez absolument utiliser :

  • La meta-title qui, comme son nom l'indique, donne des informations sur le titre de la page,
  • La méta-description qui résume en 2 lignes la page en question,
  • Les balises de titres et sous-titres, qui donnent des indications de structuration du texte,
  • Les balises « alt text » qui servent à décrire succinctement une image. Les moteurs de recherche ne savent pas encore les interpréter et ont besoin de cette balise pour savoir quelle est la teneur du contenu visuel.

Ensuite, voici les métadonnées qui présentent un aspect plus technique. Elles répondent à certains besoins spécifiques :

  • La balise « canonical » qui se montre indispensable pour éviter le duplicate content lorsque vous avez plusieurs pages présentant le même contenu,
  • La balise « robots » qui permet de donner des ordres précis aux bots comme index, noindex, follow ou encore nofollow,
  • la méta-social media qui donne la possibilité de contrôler l'aspect de votre page lorsque vous la partager sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et LinkedIn. Cette métadonnée n'influence pas directement votre SEO, mais vous permet d'obtenir plus de clic sur vos liens.

Enfin, voici les métadonnées à ne pas renseigner, car elles ne sont d'aucune utilité, Google ne les prend pas en compte. Elles prennent juste de la place dans votre code et en ce qui concerne ces choses-là, « less is always more » !
Les nominés sont donc : keywords, author, generator, revisit after, rating, expiration/date, copyright, distribution, cache-control, geo. Vous pouvez donc les oublier !

 

 

À quoi servent les métadonnées ?

Les métadonnées aident les moteurs de recherche à indexer et référencer vos pages de manière pertinente. Autrement dit, en ajoutant des métadonnées à votre code source, vous agissez directement pour l'amélioration du classement de vos pages dans la SERP. Vous avez donc tout intérêt à le faire !

Évidemment, renseigner les métadonnées sur chacune de vos pages ne vous fera pas apparaître en première page de Google. Ce serait trop facile ! Cependant, elles se montrent indispensables à toute stratégie SEO. Elles s'inscrivent dans une démarche globale qui cherche à améliorer tous les pans du référencement naturel : optimisation technique SEO, optimisation on-page, maillage interne, backlinks, publication de contenus qualitatifs, etc. En quelque sorte, les métadonnées représentent certaines pièces d'un puzzle qui deviendrait incompréhensible si elles venaient à manquer.

 

Les meilleures pratiques en termes de métadonnées en SEO

Maintenant, nous allons nous intéresser aux 4 métadonnées indispensables citées plus haut : la meta-title, la meta-description, les balises titres et alt text. Voici donc toutes nos astuces pour les utiliser de manière optimale.

 

Le méta-title

Le méta-title est une métadonnée de la plus haute importance. Vous devez donc particulièrement la soigner. Elle n'apparaît pas sur vos pages, mais sur la SERP. Il s'agit du lien menant à votre site. Si vous ne la renseignez pas, Google prendra le texte créé par défaut par votre CMS… Peut-on faire pire en termes de SEO et d'UX ?

Exemple d'une méta-title. Suite à une recherche sur Google des mots-clés : SEO et UX, des articles de blog sont remontés dans la recherche et le titre qui apparait dans les résultats du moteur de recherche correspond à la balise meta-title renseignée dans l'article.

Pour être performant, votre méta-title doit être optimisé pour le SEO, mais aussi pour l'UX. Cela veut dire qu'il doit contenir le mot-clé principal de votre page ET des éléments textuels qui informent clairement l'utilisateur sur le contenu de la page et lui donnent envie de cliquer. Pour y arriver, quelques connaissances en copywriting vous seront d'une grande aide.

D'autre part, Google aime la cohérence : votre méta-title doit donc être relativement proche du titre H1 de votre page, voire identique si le changement de formulation se montre peu pertinent. Élément indispensable : les deux titres doivent contenir le même mot-clé !

Autres points à prendre en compte :

  • Un méta-title doit faire entre 50 et 60 signes, sinon il risque d'être tronqué sur la SERP ;
  • Chacune de vos pages doit avoir un méta-title différent ;
  • Introduisez le nom de votre marque dans votre méta-title : c'est important pour le moteur de recherche, mais aussi pour l'internaute.

 

La méta-description

Tout comme le méta-title, la méta-description n'apparaît pas sur votre site, mais dans la SERP. Il s'agit du texte de 2 lignes se situant juste en dessous du title. Soigner cette métadonnée est essentiel, car bien qu'elle ne soit pas prise en compte dans les critères de classement de Google, elle contribue grandement à la prise de décision de l'utilisateur.

Toujours avec notre recherche sur Google avec les mots-clés : SEO et UX, les articles remontés affichent une méta-description des articles. Les méta-description permettent d'avoir un cours résumé du contenu de l'article. Elle est renseigné directement lors de la création de l'article

Pour obtenir une méta-description efficace, faites appel à vos talents de copywriter : essayez de résumer le contenu de votre page en quelques mots, tout en incitant l'internaute à cliquer.

Pour cette page, la méta-description pourrait être par exemple : « Le BA-BA des métadonnées : découvrez comment elles peuvent vous aider à faire remonter vos pages sur la SERP ».

Enfin en 2020, une étude menée par Portent(1) montrait que seulement 30% des méta-descriptions présentes sur la première page des résultats de recherche ne sont pas réécrites par Google.

Quelques bonnes pratiques à respecter :

  • Votre méta-description doit faire entre 150 et 160 signes, sinon elle sera tronquée sur la SERP ;
  • Placez votre mot-clé principal dans votre méta-description car il apparaîtra en gras. C'est parfait pour attirer l'œil de l'utilisateur ;
  • Votre méta-description doit refléter ce que contient réellement votre page. Si le visiteur n'y trouve pas ce qu'on lui a promis, il risque de la quitter rapidement, ce qui est mauvais pour votre taux de rebond, et donc pour votre référencement naturel ;
  • Si votre page contient des informations chaudes, n'hésitez pas à ajouter la date, un élément décisif dans le choix des internautes.
 

 

Les balises titres

Les balises titres sont des éléments structurels de la page qui fonctionnent selon une hiérarchie. On trouve d'abord le titre de la page qui est balisé H1, puis le premier niveau de sous-titres nommé H2, puis un niveau inférieur H3, etc.

Ces métadonnées font débat en ce qui concerne leur efficacité SEO. Certains experts SEO estiment qu'elles ne font pas partie des critères de ranking des moteurs de recherche, mais incitent tout de même les éditeurs de site à en prendre soin, et ceci pour une raison simple : un texte structuré est plus facile à interpréter pour les robots comme pour les êtres humains. Les premiers s'en serviront pour comprendre la teneur du contenu, les seconds pourront se repérer facilement dans le texte et auront dès lors une meilleure expérience.

Au final, les balises titres participent à une indexation pertinente et à un UX plus performant, donc à un meilleur référencement.

Pour bien les utiliser :

  • Faites figurer le mot-clé SEO principal de la page sur certaines d'entre elles, mais aussi des mots-clés secondaires. Les robots ont en effet tendance à analyser ces balises avec plus d'attention que le reste du texte ;
  • Chacune d'entre elles doit bien refléter les informations qu'elle introduit afin de proposer la meilleure expérience possible aux utilisateurs.

Un article de blog se compose de mots-clés mais également de titre (Hn) pour structurer et faciliter la lecture. Ici, dans notre article nous avons un H2 et un H3 pour l'exemple

 

Les balises alt text

Les balises alt text sont des données textuelles attachées à des éléments visuels. Elles permettent de décrire avec précision ce que représente une image. Les moteurs de recherche n'étant pour l'instant pas en mesure de les interpréter, il est important de leur donner un petit coup de main en renseignant cette métadonnée.

Les balises alt text aident donc Google à mieux placer votre page en lui fournissant des informations complémentaires. Elles se montrent particulièrement utiles sur Google Image et Shopping.

Comment les utiliser concrètement :

  • Pour une bonne cohérence entre texte et images, choisissez des visuels pertinents qui ont un véritable rapport avec le sujet de la page ;
  • Renseignez votre alt text avec réalisme. Si vous sentez un décalage entre ce que vous décrivez et les mots-clés de votre page, c'est que l'image n'est peut-être pas la bonne ;
  • Placez vos mots-clés dans cette balise, mais sans en abuser. Leur utilisation doit paraître naturelle.

 

Maintenant que vous savez tout (ou presque) sur les métadonnées, pourquoi ne pas vous lancer dans un audit SEO de votre site internet. Cela vous permettra de repérer celles qui manquent ou de les optimiser. Ce travail peut paraître titanesque, surtout si votre site contient de nombreuses pages, mais il est indispensable pour améliorer votre classement dans les résultats des moteurs de recherche ! Pour en savoir davantage sur l'optimisation de votre référencement naturel, vous pouvez consulter notre guide complet SEO.

Source : (1) Découvrir l'étude de Portent
Crédit photo : Khanchit Khirisutchalual

Image mise en avant pour l'article
Emilie Palierne
Rédactrice Web
Les secrets pour atteindre la 1ère position sur Google !
Télécharger le support
Webinar
SEO : les bonnes pratiques Techniques !
Voir le webinar !
Vous avez besoin d'optimiser le SEO de votre site Web ?
Nos experts en SEO vous accompagnent et vous épaulent dans votre démarche d'optimisation.
Contactez-nous
Pourquoi s'abonner à
notre newsletter ?
Pour recevoir tous les mois, un condensé de contenus utiles et pertinents pour votre transformation digitale !